Holà,

Je reprends progressivement mon blog, et j’inaugure la partie cinema par une sortie de cette semaine. Rêves d’or de Diego Quemada-Diez est un film traitant de l’immigration vers les États-Unis de trois guatémaliens : Juan, Sara et Samuel. Ils rencontrent en cours de route un indien du Chiapas, Chauk, ne parlant pas un mot d’espagnol. Nous suivons tout au long du film leur voyage ainsi que les risques liés à une telle entreprise.

Nous nous retrouvons embarqués dans un formidable voyage essentiellement ferroviaire au travers duquel les quatres adolescents nous transmettent une foule de sentiments malgré des dialogues minimaux : amour, jalousie, solidarité, tolérance… Nous sommes plongés dans un contexte migratoire saisissant où reigne un climat très malsain de survie.

Le voyage est découpé par des étapes régulières qui font progresser le récit au travers de nouveaux paysage et personnages secondaires ; quelques transitions musicales reliant le tout. En plus de l’avancée géographique, nous assistons à l’évolution progressive des rapports entre Juan, Sara, Samuel et Chauk. C’est bien l’interaction entre ces personnages, aidée par le formidable jeu des acteurs, qui nous tient en haleine sur les miliers de kilomètres qui les séparent de leur objectif.

J’ai été très touché par le film dans son ensemble, notamment quelques scènes très fortes servant de plaques tournantes au récit. La force des rencontres hostiles comme amicales, des paysages somptueux, des silences lourds et pesants transforment ce long métrage en un objet parfaitement maîtrisé.

Je conseille vivement !

La traditionnelle bande-annonce :